All the ARTISTS - CV /biographies


BEATRICE GRAAS, Belgium, 1962.

All the ARTISTS - CV /biographies
Les biographies des artistes de la galerie....
ci-dessous,
l'un à la suite de l'autre, -



Béatrice Graas, Etudes aux Beaux Arts de Saint-Luc à Liège et Académie de Verviers.
Expose depuis 1986 en Belgique, Serbie, Japon, Pays-Bas, Italie, France, RFAllemagne, Canada.
 
Quand une vache raconte à un poisson rouge "si le chat me regarde encore une fois, je lui demande s'il veut ma photo", alors j’appelle l’inspecteur Colombo...Sous les doigts de Béatrice Graas, pinceaux, ciseaux, colle, couleurs s’entrechoquent  pour remplir chaque centimètre carré de toile d’histoires. Des récits qui donnent voix aux animaux, au mobilier, aux véhicules de vacances. L'univers est imprégné de souvenirs d'enfance. Au-delà de ce petit monde joyeux, se découvrent aussi quelques graffitis farouches et perceptions sur l'actualité
du monde avec poésie et humour.


VERO VANDEGH, Belgium, 1966

All the ARTISTS - CV /biographies
Graduée en sérigraphie  et gravure Ecole de Beaux Arts “Le 75” Bruxelles, Lauréate du Prix Artistique International de la ville de Tournai 2001, Sélectionnée “Prix de la gravure et de l’image imprimée de la Communauté française de Belgique” Centre de la gravure de La Louvière. Expose en Belgique, France, Serbie...
 
Sur fond noir de velours, VERO VANDEGH  pousse le sujet au plus près de l’intime. A même la peau, à portée du geste, dans les ébats des amants. 
Elle leur insuffle la légèreté et l’énergie du désir. L’instant est fugace, le trait vif, le cadrage serré. Véro Vandegh rythme ses gravures comme les images d’un film de court-métrage. Tension et frisson. 
La forme récurrente qu'on retrouve dans ses gravures est le cercle ou le cœur, vu non pas comme le symbole qu'on sait, mais comme la conjonction de deux cercles brisés qui s'imbriquent.
Le cercle n'est-il pas la représentation la plus parfaite de la fusion?
Comment cette fusion se traduit-elle dans les images? Dans tous les sens!
Parfois, elle peut sembler idéale : pris dans un cercle, un couple serein forme une sorte d'être androgyne.
Mais elle peut aussi être passionnelle: un homme et une femme s'imbriquent dans une même masse de noir.
Une histoire d'amour et de mort... La question peut rester en suspens...
Un homme sort d'une masse de noir pour se jeter sur une femme assise, immobile dans une masse de blanc.
Le noir s'oppose au blanc, le mouvement à l'immobilité, l'homme à la femme.  
Est-ce d'une passion qu'il est question? Ou d'un viol? D'un désir de fusion ou d'une impossibilité? Un corps est morcelé, divisé en zones de blanc et de noir.
Double à lui tout seul, il tente l'impossible fusion avec lui-même.
La tête d'un personnage fusionne avec son bras qui lui-même fusionne avec un cercle. Ce cercle étant perçu comme une image du vide.
Ce personnage enlace un vide et le regarde?
Ou est-ce ce vide qui le structure?... Eva Visnyei

Vero Vandegh


ARNAUD KURSTJENS

Arnaud Kurstjens
Arnaud Kurstjens

Arnaud Kurstjens expose des sérigraphies, des dessins à la mine de plomb, à l’encre de chine 
 

de la série "Interface"  Vestes, tricots, capuche, chaussettes, gants ... 

Réflexion sur l'interface entre le vêtement et la peau. En blue jeans et blouson de cuir... 

 

Loin d’un catalogue de fringues, ou de parure, Arnaud Kurstjens est celui qui dessine et souligne l’habit comme recouvrement, protection, coquillage. Il dessine le fil plutôt que la cuirasse. Il explore la fronce qui sous-tend la vulnérabilité de l’artiste.

Avec patience et entêtement, avec précision, Arnaud en dessine les contours mais aussi chaque maille. C’est davantage qu’une photographie, c’est une sensation, celle du tissu, de la laine sur le corps, celle de l’habit qui protège, qui réchauffe, qui cache. 

On peut imaginer que chaque pli cache une émotion et chaque repli, un sentiment. Recouvrement d’une enveloppe qui apaise le besoin de sécurité et répond au besoin d’espace personnel pour grandir, se renouveler et créer.

 

STEPHANE DAUTHUILLE, France, 1965

All the ARTISTS - CV /biographies
Etudes aux Beaux Arts de Rennes, France.
Grand Prix du Salon "Mac 2007" - Prix Azart 2008.
Expose depuis  2006 en France, Belgique. 
 
Stéphane Dauthuille est peintre d’images. Il dessine des femmes jamais vues, des robes qui sont des jardins ou des bals, des ornements fugaces, des chaises fleuries de sensualité,
des jouets malicieux, un poisson, une aile... Raffinée et négligente, la peinture de Stéphane Dauthuille est ingénue. Veloutée et diaphane, elle laisse une échappée... 
Un petit théâtre se met en place. La fantaisie se distille et laisse place à la grâce.
 


PHIL BILLEN, Belgium, 1954

Phil Billen
Phil Billen
Etudes aux Beaux Arts à Bruxelles. Vit en France.
Expose depuis 1990 en galeries et Foires d'art contemporain, à  Gent, Strasbourg, Den Haag, Lille, Bodensee Dornbirn, Angers, London... a exposé en France, USA, Italie, Belgique, Portugal, Pays Bas, England, Germany, Suisse, Danemark.
 
Le monde de Phil Billen tourne autour de la mer. En deux ou trois dimensions.
Il soude le métal industriel, assemble du bois au métal, plexy, verre ou cristal, créant ainsi des tableaux en relief ou des sculptures.
Les sculptures sont de petit ou grand format, voire monumentales.
 
Dessins sur papier à l'aquarelle, encre et crayons.


PHIL & SYLVIE

All the ARTISTS - CV /biographies
Travail en commun de deux artistes, une photographe et un dessinateur; est exposé en Foire d’Art contemporain à Lille F, Strasbourg, Bodensee, DS Galerie, La Muse Hardie, Reinhard Galleri DK, Atmosfera, Galerie Bagnato, Schemm Gallery Münster etc...
 
Romance des temps modernes, chaque tableau reflète la création personnelle et originale de chacun mais aussi une histoire élaborée en commun, dans cette magnifique région de la Côte d’Azur. Cinq années durant, les artistes arpentent ensemble des territoires en bord de Méditerrannée. Hasselblad en bandouillère et carnet de croquis à la main, ils se lancent dans une création dont le scénario se dessine au fil des mois. A quatre mains, ils saisissent le mystère des lieux et brouillent les pistes de l'autoportrait. Epris de nature et de liberté, des jeunes se croisent. Tout semble possible... 


SYLVIE DERUMIER, Belgium, 1957

All the ARTISTS - CV /biographies
Etudes à l'Ecole de photographie et techniques visuelles Agnès Varda. Expose depuis 1979 en galeries et foires d'art en Belgique, France, Canada, Allemagne, Danemark.

Sylvie Derumier (1957) née en Belgique, aujourd'hui vit à Nice et Bruxelles.

 

"C’est une observatrice. Elle montre, dans ses photographies, la vie que nous vivons actuellement, à notre époque. Elle le fait d'une façon rêveuse, mais les images que nous voyons reflètent des choses concrètes. 

La déambulation de touristes côtoie les graffitis de jeunes en révolte. Des voyageurs nonchalants avoisinent des personnes sans domicile ... Il y a les vacances et le travail. Il y a sensualité et dureté. Il y a des mots, ceux des pierres tombales, ceux des tatouages ou des vitrines commerciales qui ponctuent un voyage ... qui font signe ...

C’est une écriture à propos du jeu de la vie et de la mort... ​​

 Dans le même temps, elle montre nos rêves et les pensées qui s’immergent lorsque nous sommes sur ​​une plage - notre solitude et les pensées introspectives du moment .

Les photographies de Sylvie Derumier se composent de trois phases mises ensemble sur une seule plaque d’aluminium, comme un panorama: une narration, une histoire, un petit film...

Lorsque nous commençons à interpréter ce que nous montre la photographe, inconsciemment nous prenons la place des personnes photographiées et ressentons leurs pensées face à la mer."



OLIVIER SONCK, Belgium, 1971

All the ARTISTS - CV /biographies
Etudes à l’Ecole Supérieure des Arts Plastiques et Visuels à Mons
Gravure, sérigraphie
Prix des arts de la province du Brabant Wallon, Sélection Prix du Hainaut-Arts Plastiques,
Sélection prix de la gravure et de l’image imprimée, La Louvière, Lauréat du Prix international, Tournai
Expose depuis 1993 en Belgique, Canada, Allemagne
 
Des lettres courent le long d'un mu, chaque lettre manuellement, une à une, emboutie dans le métal. 
Des mots graphiques deviennent petit à petit linguistiques et prennent sens. 
Olivier Sonck a forcé une typographie familière, celle, banale de la plaque minéralogique; il l’a détournée des codes et usages, au profit d’une pure poésie.
Hors cadre, les lettres dans le métal glacial vont dire, et faire venir les images au rêveur et soldat que nous sommes.
Des sérigraphies participent à raconter le silencieux combat de l’artiste qui cherche le mot ou l’image montrant la tendresse et la bataille de la vie...


PASCAL BROZE, Belgium, 1964

 

Originaire de Charleroi, où il est né en 1964, Pascal Broze se lance en 1984 dans des études de photographie à l’Institut Saint-Luc, à Liège. A l’issue de ces années de recherches, au moment où l’agence Reporters se révèle, il rejoint l’équipe des débuts. Là, il découvre que la technique doit rester un moyen au service du regard, approche qu’il approfondit en photographe de studio. 

 

Dans l’ombre de son appareil photo, Pascal Broze poursuit un travail d’auteur. Il privilégie le silence, cherche à brouiller les repères du temps, va des coulisses de la réalité aux territoires de la fiction, s’évertue à happer, à l’instant précis où elles s’échappent, des silhouettes pétries de douceur et de sensualité, si proches, si lointaines déjà. Ephémères.  Les images de Pascal Broze, chargées d’une poésie voilée, mènent à des fragrances d’images passées, pareilles au temps qui s’en va, chanson légère et grave. Dans un court texte intitulé “Errance des instants”, le photographe confie une inclination pour “les contours imprécis, l’incertitude des lignes, le vacillement des lumières, les flous qui mènent au rêve, la dramaturgie de l’instant qui conduit à l‘errance en frôlant l’insouciance”.  

  •  
  • Sélectionné pour l'édition 2013 du Festival ManifestO-Toulouse 
  • Exposition collective « hors-cadre » à Bruxelles en septembre 2013
  • Sélectionné pour la 18ème édition de la Biennale internationale de l'image 2014 de Nancy
  • Parcours d'artistes « les sentiers Tartare » 2014 à Watermael-Boitsfort (Bruxelles)
  • Exposant sélectionné pour le 5ém « Rendez-vous Image » de Strasbourg 2015
  • Exposition ZOOM (spécial photo) Espace Saint Bernard Bruxelles janvier 2015 
  • Exposition « Libres Artistes » Espace Saint Bernard Bruxelles  septembre 2015 
  • Salon « La Quatrième Image » à Paris en octobre 2015  
  • Exposition Art-Truc-Troc fevrier à Bozar Bruxelles en fevrier 2016
  • Exposition à l'Atelier Gaston de Luppè, Arles été 2016


LAURENT CAMUT, Belgium, 1968

Prix

 

2003    Lauréat du Grand Prix de la Créativité de la FPF

2008    Finaliste Prix Leica Oskar Barnack

 

Expositions personnelles:

 

1999    Centre Abel Dubois, Mons, B

2004    Galerie Picasso, Denain, 

2004    Galerie Vallèse, Paris, F

2005    Galerie TRE_A, Mons, B

2007    «Qui a peur des fantômes, ne sait regarder le nuit»

    Galerie «LES VRAIS REVES» à Lyon, France

    Galerie municipale d’Arras, F

2009    «Qui a peur des fantômes, ne sait regarder le nuit»

    Galerie du Château d’eau, Toulouse, F

    Rencontres photographiques de Sarlat, F

2011    «There is a light»

    Galerie du Centre Iris, Paris, F

2014    PhotoFolie, La Menuiserie, Rodez, F

2015    «Dieu que la vie est belle» duo avec Olivier Sonck

    DS Galerie, Bruxelles

2016   Galerie «LES VRAIS REVES» à Lyon, France

    & Arles  Festival de la Photographie, avec la galerie Les vrais rêves

 

Expositions collectives

 

2000    Galerie Picasso, Denain, F

2003    Festival Focale, Couderkerque-Branche, F

2006    Parcours d’artistes de la Ville de Mons, B

2008    Estival de la Galerie «LES VRAIS REVES» à ARLES, F

    Parcours des collectionneurs, Paris, F

 

 


Laurent Camut
Laurent Camut

FREDERIC DEPRUN, France, 1968

Frédéric Deprun est né en 1968 à Versailles (France), vit et travaille à Lyon

Il a reçu le diplôme de l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon (1992) et l’agrégation d’Arts Plastiques en (1994) et n’a jamais voulu enseigner pour se consacrer entièrement à ses travaux artistiques personnels. Après une exposition au centre d’Art contemporain ELAC à Lyon qui vient clore son parcours scolaire, une première expérience de double exposition avec la galerie du Chapeau Rouge (Avignon) et la galerie Green Street (New-York) en 1998, il présente activement ses travaux en France et en Europe depuis 1999. Au fil des années il accumule de riches expériences de collaboration avec, entre autres, le groupe Scarecrow en 1998 (Saint-Tropez), la galerie GNG (Paris), la galerie D’Este (Montréal), la Galerie Soleil sur la Place (Lyon), le Centre d’art « la Spirale » de Décines (Lyon) et la Galerie Sheridan (Londres). Son exposition individuelle la plus récente, Irréalité, a été présentée en 2013 à la galerie Touchefeu à Sceaux.

 

Galerie Bertrand Gillig à Strasbourg, F

Louise DS Galerie à Bruxelles, B

La galerie Bertrand Delacroix à New-York, USA

Le soleil sur la place, Lyon

Galerie DS à Vence, F
​Galerie Shemm, Munster Germany